<

NORVEGE - SEPTEMBRE 2016

>

Jour 1 : Courbevoie - Copenhague - Malmö - Fjallbacka

Départ tranquille dans la matinée de CDG par un vol EasyJet Paris-Copenhague, puis traversée jusqu'à Malmö par la navette qui traverse le pont spectaculaire de l'Oresund. Je retrouve Matthieu qui m'attend à la gare, et après bien des difficultés, nous trouvons l'agence Sixt bien cachée. Nous prenons possession de la BMW 118D BVA8 qui nous accompagnera fidèlement dans ce road-trip à travers la Suède et la Norvège.

En fin d'après-midi, nous faisons la course avec le Soleil pour arriver à Fiskebackskil avant le coucher du Soleil : tout juste, mais c'est déjà un bel avant-goût de Suède. Puis nous poursuivons vers Fjallbacka où nous ferons étape pour la nuit : un adorable petit port typique, environné d'un bel archipel et dominé par un immense rocher. L'endroit était très prisé d'Ingrid Bergman. Nous dormirons dans une jolie maison d'hôte au style et au confort bien suédois.

Jour 2 : Fjallbacka - Oslo

La vue sur le petit port de Fjallbacka au réveil : le bonheur. Promenade ce matin sur le rocher qui domine Fjallbacka: quelle beauté cet archipel, ces cabanes rouges, ce petit port tranquille, ces maisons impeccables. Un petit coin de paradis, sous un soleil un peu frais. Puis la route vers Oslo ... et ses nombreux péages automatiques par lecture de plaques: je pense que je vais recevoir une facture complémentaire du loueur 😕! Arrivée à Oslo: le stationnement dans la rue est exorbitant (15€ pour 2h jusque 20h) : direction le parking ! Chambre d'hôte simple mais impeccable et bien située, déco suédoise, pardon, norvégienne. Direction le centre d'Oslo pour une balade de découverte : le port et ses nombreux grands voiliers, et surtout l'Opera d'Oslo: un grand bâtiment moderne, blanc, tout en pentes douces à l'extérieur, sur lesquelles on marche pour atteindre le toit terrasse: bel endroit et belle vue sur la ville. Retour par les rues commerçantes très fréquentées (on est samedi). Après un peu de repos, recherche d'un restaurant: tout est très cher et en plus les norvégiens mangent tôt ! Finalement, ce sera le Hard-Rock Café ... et un Moose Burger (oui, Moose = Élan !). Excellent. Demain, direction la nature sauvage et les fjords !

Jour 3 : Oslo - Dalsnibba - Geiranger

Petit déjeuner en terrasse à Oslo et balade sur le port avant de récupérer la voiture, direction Eiranger fjord, à 450 km. Sortie d'Oslo assez banale, mais bientôt l'autoroute s'intègre dans le paysage et longe d'immenses lacs. Puis c'est la route qui longe lacs et torrents glaciers, et s'élève tout doucement. Pause pic-nique devant une magnifique église en bois (comme dans Sylvain et Sylvester en Norvège). J'adore. Puis encore cette superbe route, une autre église de bois, jusqu'à un fabuleux plateau, vers 1000m d'altitude. Nous nous arrêtons chaque fois qu'un beau paysage se présente pour nous gorger de beauté ... et de photos. Montée par une fabuleuse route touristique en lacets jusqu'à Dalsnibba (1500 m) : un extraordinaire promontoire en verre et acier rouillé, avec une vue panoramique à couper le souffle au dessus du fjord ... et un vent terrible. Vraiment l'un des plus beau paysage qu'il m'a été donné de voir, qui plus est, sous un beau soleil du soir. Puis on redescend vers notre destination, Geirander, passant rapidement de 1500 m au niveau de la mer par une belle route à lacets. En haut nous avions les mains gelées ... arrivé à Geirander, il fait presque chaud ! Le vent est tiède, et c'est en terrasse au bord de l'eau que nous mangeons une excellente pizza (!) dans l'unique restaurant ouvert. Vraiment aujourd'hui la Norvège nous aura gâtés !

Jour 4 : Geiranger

Aujourd'hui, activités de plein air, sur le Geirander fjord puis au dessus. Ce matin, nous louons un petit hors-bord de 15cv (quand même ...) pour découvrir le fjord par nos propres moyens. Impressionnant au début de se trouver seuls sur notre petit bateau, entre les hautes falaises qui plongent presque verticalement dans une eau que l'on devine très profonde et glacée. Mais très vite c'est le plaisir de filer sur l'eau et d'aller découvrir ce que cache le méandre suivant. Ou de s'arrêter au pied des cascades (les Seven Sisters ...). L'eau est particulièrement calme ... sauf quand on débouche dans le fjord suivant ! Au retour, Matthieu s'éclate à faire des ronds dans l'eau. Après 3h sur l'eau, nous allons acheter de quoi pique-niquer et direction un petit parking par une route vraiment étroite, départ de petites randonnées. La première nous mène à 500m au-dessus du fjord, quasiment à flanc de falaise avec une vue à couper le souffle. Le pique-nique est grandiose ! (le vertige n'est pas loin, je reste bien assis 😅). La deuxième randonnée nous mène cette fois sur, puis directement sous une impressionnante cascade. Retour à l'hôtel, et après un peu de repos nous allons dîner dans notre "cantine" au bord de l'eau, mais à l'intérieur cette fois: il fait plus froid qu'hier !

Jour 5 : Geiranger - Trollstigen - Molde

Nous quittons Geiranger. La route commence par des lacets de carte postale, avec vue imprenable sur le fjord. D'ailleurs, en haut, une équipe tourne un film autour d'une petite voiture genre 4cv. Nous arrivons rapidement à un premier ferry : toujours sympa ces petites traversées, ça me rappelle ... Côme, en plus nordique! Puis c'est la route des trolls, vers Trollstigen : wouahhh, encore une grande claque ! Un vaste plateau, couvert d'une lande aux couleurs d'automne, bordé de montagnes grises couvertes d'un glacier pour les plus hautes, et au bout du plateau, un formidable promontoire vers la vallée et le fjord encore plus loin. On découvre cette célèbre route qui dégringole en lacets jusqu'au fond. On s'arrête évidemment. Les aménagements touristiques, déserts à cette saison, s'intègrent merveilleusement bien dans le paysage. Le promontoire en acier rouillé et verre est fantastique. Nous nous couvrons, mettons nos chaussures de marche, et nous voilà parti pour une petites randonnée de deux heures qui nous permet d'apprécier encore plus la nature et le paysage. L'impression d'être seuls. Vivifiant ! Puis nous reprenons la voiture et Matthieu enchaîne les virages en descente à bonne allure ... il en rêvait de cette route 😀 ! Puis c'est un nouveau ferry et nous arrivons tranquillement chez notre hôtesse du jour, à Eide. La maison, neuve, dans un quartier incroyablement tranquille, a vue sur le fjord. Et Henriette nous accueille chaleureusement. On est vraiment comme chez nous, et le chat super câlin est "livré avec" 😀 Rapide aller-retour à Molde pour dîner. Bref, encore une journée inoubliable !

Jour 6 : Molde - Atlantic Road - Trondheim 

Où nous atteignons Trondheim, le point le plus septentrional de notre périple. Ce matin nous quittons Eide sous une pluie presque horizontale qui ne nous quittera pas de la journée. C'est dans ces conditions dantesques que nous découvrons l' "Atlanterhavs-vegen", autrement dit l'"Atlantic Road", version norvégienne (plus courte) de

l'overseas highway en Floride. Vu la météo, c'est donc en version déchaînée que nous parcourons cette dizaine de kilomètres de ponts et de routes qui passent d'îles en îles. Nous tentons quand même une sortie pour parcourir une passerelle panoramique: c'est violent 😀 mais nous revenons trempés et heureux. C'est ensuite une longue route à travers la campagne: mise à part quelques fermes ou communautés isolées, ce sont des prairies et forêts sur des dizaines de kilomètres. La route longe souvent un fjord ou serpente au milieu d'un archipel. Parfois la route s'enfonce dans de longs tunnels qui plongent loin sous la mer avant de remonter d'autant. Et puis encore un ferry. Nous passons dans une ville visiblement orientée vers l'exploitation pétrolière (Kristiansund): bateaux usines, tubes, plate-forme dans la baie. Nous croisons aussi des fermes aquacoles dans le Trondheimfjord. A l'arrivée sur Trondheim, le ciel s'éclaircit. La première approche de la ville n'est pas très engageante. Néanmoins, nous découvrons quand même un quartier vivant et typique, avec de vieux entrepôts sur pilotis et des immeubles modernes le long de l'eau. Sûrement le quartier branché. Dîner en terrasse, chauffée chez Egon (une chaîne connue ici). Retour dans notre logement: un petit studio dans un immeuble de trois étages, un ancien entrepôt en bois, au bord de l'eau et en face de la gare. Logement correct sans plus ... Mais d'où vient cette odeur de poisson persistante ?! Demain, malheureusement, nous commencerons notre re-descente 

Jour 7 : Trondheim - Lillehammer 

nous amorçons le retour par une longue route depuis Trondheim jusqu'à Lillehammer. La route s'élève doucement jusqu'à un haut plateau couvert d'une lande sombre qui contraste avec des lichen blancs. Et la neige n'est pas loin sur les sommets, tandis que la température a chuté sous les trois degrés. Puis la route redescend vers de très longues vallées aux couleur de l'automne. La campagne a d'ailleurs un air très américain avec ses grands espaces, ses quelques maisons ou fermes bardées de rouge, ses petites communautés isolées organisées autour de la station service, son petit supermarché et quelques maisons. Arrivée à Lillehammer en début d'après midi. Quelques difficultés pour trouver l'entrée de notre hôtel qui est littéralement dans la gare ... mais c'est très calme. Nous montons visiter le site olympique (JO d'hiver 1994) et en particulier les tremplins de saut à ski. Mon vertige est à nouveau mis à l'épreuve quand il faut monter les 936 marches qui longent les tremplins. Franchement, j'ose à peine regarder vers le bas : il faut vraiment être fou ... et doué pour s'élancer à ski de là haut ! Petite visite de la ville: c'est vite fait, et impossible de trouver le sweat-shirt "Norway" que recherche Matthieu. Repos puis dîner dans une bonne pizzeria. Et on remonte de nuit sur le site des tremplins: le haut est illuminé et on à une belle vue sur les lumières de Lillehammer. Demain, retour en Suède ...

Jour 8 : Lillehammer - Malmö 

Ca sent vraiment la fin avec cette longue route qui nous ramène à Malmö. Certes les paysages sont toujours aussi beaux, mais ils n'ont plus la même saveur qu'à l'aller. Histoire de profiter une dernière fois de ces vacances, nous faisons un détour par la ville côtière de Varberg, puis un "pèlerinage" à l'usine Koenigsegg d'Ångelholm et une brève halte sur le petit port de Vikhög, face à Malmö et Copenhague, juste après le coucher du soleil. Et juste avant, le soleil couchant qui jouait avec les nuages d'orage nous a offert un ciel aux couleurs spectaculaires. Enfin, de retour à Malmö (Lund pour être précis) vers 20h, j'accompagne Matthieu à l'université où son maître de stage lui remet son attestation. L'occasion de visiter rapidement son laboratoire. Enfin, retour dans cette curieuse maison commune où Matthieu a vécu trois mois: c'est convivial et international ! Demain, retour à Paris ...

Jour 9 : Malmö … Courbevoie

Bon, et bien c'est fini. Retour à Courbevoie après une dernière promenade à Malmö, au soleil et au bord de l'eau 😀

THE END